Translate this page


William HARVEY


French version   HARVEY William

(Découverte de la grande circulation sanguine)

Médecin et physiologiste anglais (1578-1657)
William Harvey est né à Folkestone, dans le Kent.
Il meurt à Londres le 3 juin 1657 et est inhumé dans la petite église de Hampstead
Il est le premier à décrire avec exactitude la circulation sanguine , l'éjection systolique, le retour veineux, les contraction des oreillettes puis des ventricules. L'éjection du ventricule droit se fait vers les poumons et pour le ventricule gauche vers l'aorte. Il précise que le cœur se remplit de sang à la diastole et se vide pendant la systole.


Praticien, il le fut toute sa vie, mais sa thérapeutique ne le désigne pas comme un maître.
Il sut cependant appliquer concrètement les conséquences de sa théorie: guérir, par exemple de grosses tumeurs, par la ligature des vaisseaux qui les nourrissaient.
Nul, en tout cas, parmi ses clients, ne se doutait que ce petit homme tranquille qui finit sa vie, à la campagne, loin des polémiques qu'il avait soulevées, avait fait avancer la médecine d'un pas de géant.

Il est élu membre du "Royal College of Physicians" en 1607 et nommé deux ans plus tard médecin à l'hôpital Saint-Bartholomew.

Sa réputation lui vaut de devenir le médecin suppléant du roi Jacques Ier dès 1618 et médecin titulaire de son fils Charles Ier Stuart en 1640.

A partir de 1615 Harvey occupe, à vie, la chaire d'Anatomie et de Chirurgie de l'école de médecine de Lumley.
Il fait une série de conférences où il expose ses théories sur la circulation, sur la fonction du coeur et sur la manière dont celui-ci propulse le sang dans l'appareil circulatoire.
Il parvient à démontrer sa pensée par une série de dissections compliquées, mais également par des études approfondies sur le mouvement du coeur et du sang chez une grande variété d'animaux.
En 1628 Harvey publie à Francfort, "Exercitatio Anatomica de Motu Cordis et Sanguinis in animalibus." Dans cet ouvrage qui marqua son époque, il explique en dix sept chapitres son interprétation de ses constatations expérimentales et anatomiques et donne un compte rendu précis du fonctionnement de la grande circulation. "Je commençai à soupçonner qu'il existait une sorte de mouvement, comme dans un cercle. Ceci m'apparut plus tard véridique, le sang était propulsé par le battement du ventricule gauche et était distribué à travers les artères de l'ensemble du corps…"

"Le passage du sang dans les artères, immédiatement consécutif à la transformation d'une compression serrée en une compression lâche, le gonflement constant des veines au dessus de la ligature, alors que les artères sont indemnes constituent la marque que le sang va des artères aux veines et non en sens inverse, et qu'entre ces deux vaisseaux, il y a soit des anastomoses, soit des porosités intratissulaires qui permettent le passage du sang . La fonction des valvules veineuses est identique à celle des 3 valvules sigmoïdes placées à l'orifice des l'aorte et de la veine artérieuse : elles oblitèrent hermétiquemrnt l'orifice pour s'opposer au reflux du sang dont elles ont permis le passage "

Sa démonstration est claire rigoureuse et vraie; le système qu'il décrit l'est parfaitement dans ses moindres détails: "Tels sont les organes et le tracé du transit du sang et de son circuit: d'abord de l'oreillette droite au ventricule, du ventricule à travers les poumons jusqu'à l'oreillette gauche et, de là, dans le ventricule gauche, dans l'aorte et dans toutes les artères s'éloignant du coeur, puis dans les porosités des organes, dans les veines et, par les veines, vers la base du coeur où le sang revient rapidement…" Harvey désigne le cœur comme une pompe musculaire à effet hydraulique, assurant la continuité du flux grâce à ses mouvements et ses pulsations; c’est bien du sang, et non de l’air, qui est propulsé dans les artères puis ramené dans les veines "…Il revenait ensuite par les veines vers la veine cave et retournait au ventricule droit, ainsi qu'il était envoyé de là vers les poumons via l'artère pulmonaire. Finalement, le sang revenait des poumons vers le ventricule gauche par l'intermédiaire des veines pulmonaires, comme décrit précédemment."

Ne pouvant opérer sur les vaisseaux profonds de l'homme, il cherche à confirmer le mécanisme de la circulation en observant les veines superficielles facilement accessibles à la vue et à la compression manuelle.

"Sur n'importe laquelle des longues veines visibles dans la région du coude, si de votre main toute entière, fortement appuyée, vous refoulez le mieux possible le sang qui descend de la main du sujet, vous verrez la veine s'affaisser et comme un fossé se faire à la place. Mais dès que vous n'en comprimez plus qu'un seul point, du bout d'un doigt, aussitôt vous voyez la partie en amont du côté de la main, saillir." Pour expliquer la continuité du courant sanguin, il imagine la présence d'anastomoses artério-veineuses invisibles, il entrevoit les interactions entre les fonctions circulatoire et respiratoire: " De ces constations obtenues par les sens, il ressort manifestement que le sang passe uniquement par les poumons et nullement par les cloisons du coeur, mais seulement quand les poumons fonctionnent en respiration et ne sont pas collabés ou arrêtés."






English version   HARVEY William

William Harvey, William Harvey was born in England in 1578.
After earning a degree at Cambridge University at the age of twenty, he journeyed to Italy to study medicine at the University of Padua. Padua was the center for western European medical instruction at that time. Harvey graduated with honors in 1602 and returned to England where he earned yet another medical degree from Cambridge University. He then settled down to begin practicing medicine.

Harvey was fascinated by the way blood flowed through the human body.
Most people of the day believed that food was converted into blood by the liver, then was consumed as fuel by the body. Harvey knew this was untrue through his firsthand observations of human and animal dissections. In 1628 Harvey published An Anatomical Study of the Motion of the Heart and of the Blood in Animals which explained how blood was pumped from the heart throughout the body, then returned to the heart and recirculated.
The views this book expressed were very controversial and lost Harvey many patients, but it became the basis for all modern research on the heart and blood vessels. A second ground-breaking book published by Harvey in 1651, Essays on the Generation of Animals, is considered the basis for modern embryology.

Despite the uproar over each of Harvey's unconventional anatomical theories, he was recognized as a medical leader in his day. He was doctor to King Charles I of England and was appointed doctor of physic at Oxford. At the time of his death in 1657, Harvey's medical and scientific genius were celebrated throughout the European medical community.



Celebrity



celebrity in cardiology man & woman


Warning: include(_skeleton/footer_main+.php): failed to open stream: No such file or directory in /public_html/page_harvey.php on line 92 Warning: include(): Failed opening '_skeleton/footer_main+.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php53/lib/php') in /public_html/page_harvey.php on line 92