- Vous êtes sur la Page 7 -| Page d'entrée | Page 2 | Page 3 | Page 4 | Page 5 | Page 6 | Page 7 |

La Renaissance d’ Emma






















Cliquez sur l'image ci-dessus pour tourner les pages


Nous sommes le 7 novembre 2004, cette date est encrée dans mon esprit et c’est ce que j’appelle la Renaissance de Julie. Je ne suis pas nostalgique, bien au contraire, nous sommes les parents les plus heureux.

Et à présent, une seconde date s’ajoute, celle du 29 septembre 2004.
La Renaissance d’ Emma, une nouvelle vie pour elle, une qualité de vie meilleure que ce qu’elle avait auparavant, un cœur tout neuf et en bonne santé !!!!
C’est incroyable !!! Chaque jour qui passent, je me dis que nous avons de la chance de connaître ces chirurgiens du cœur, à qui nous confions notre chair, le fruit de notre amour…des hommes qui ont la foie et qui aiment passionnément leur métier.
Je vais donc raconter notre « grande aventure », ou plutôt un épisode de notre vie, que je veux faire partager avec vous, et les futurs parents…. (Bien que je sache que vous ayez suivi ceci de très près)

Je commence donc par le 18 juin 2004, le moment où nous apprenons que Emma doit se faire opérer avant la fin de cette année. Nous avons été très surpris par cette nouvelle, bien qu’il en soit entendu ainsi.

Diagnostic Final :
-situs inversus
-CIA type OS
-Retour cave inférieur azygos gauche dans la VCS à gauche
-Transposition des gros vaisseaux avec large CIV haute et avec une sténose pulmonaire (bicuspidie pulmonaire).

Nous avons donc passé un bel été, bien que le beau temps ne soit pas de la partie !!! Cela ne nous a pas gâché la vie pour autant. Il fallait donc profiter de ces instants précieux…sans penser à rien….mais Je n’avais qu’une hâte : c’était d’arriver à cette date du 6 septembre 2004 ; date à laquelle nous devions rencontrer le chirurgien, le PR MACE.

Le lundi 6 septembre 2004.

Entretien avec le chirurgien, qui nous explique clairement en quoi l’intervention d’ Emma consistera :

Il s’agit donc du SENNING : c'est-à-dire, concrètement, croisement des flux au niveau des oreillettes,
Et la REV type Rastelli : réparation à l’étage ventriculaire, ce qui signifie : tunnélisation ventricule gauche/ aorte, et tunnélisation VD-AP avec un tube en Dacron de 16 mn.
La date est donc fixée au mercredi 29 septembre 2004 ; pour une entrée au service prévue le 26/09. Ce fut un choc pour nous, si proche…mais il faut dire qu’il a fait qu’exaucer notre souhait, car nous voulions que ça se fasse le plus vite possible car nous étions prêts émotionnellement. Il faut dire, que Emma était radieuse, elle était « saine », elle n’avait pas été malade depuis juin, pas de cyanose, et sa croissance se poursuivait tous facteurs importants ont joués en sa faveur, du moins j’en reste convaincu, je savais que c’était le bon moment…

Il est certain que les 3 semaines qui ont précédées l’intervention ont été difficiles, mais ça a passé tellement vite…le plus difficile, je crois, fut de remonter le moral à la famille, qui eux-mêmes étaient très surpris de la rapidité de notre décision… Je crois qu’ils ont fini par comprendre…car à force d’expliquer…

Le temps de dire ouf, et…nous voici déjà au…

Le dimanche 26 septembre 2004, Lundi 27 et mardi 28 :

Nous entrons à l’hôpital dans l’après midi .Une chambre mère-enfant était réservée.
Le séjour proprement dit fut « décontracté », Emma a attaqué sa grève de la faim, pas de lait, ne voulait pas dormir, ne se laissait pas faire avec les infirmières, et les auxiliaires, (qui ont été d’une patience exemplaire).

Petite anecdote :

Elle a même entrepris une fugue, la veille de l’intervention, elle s’était sauvée, elle avait pris l’ascenseur, tout le service de cardiologie la cherchait, elle a fait tous les étages de l’hôpital pour enfin arriver à l’accueil, (15 minutes plus tard). Sinon dans l’ensemble, son état de santé était bon, prises de sang pour hémoculture, s’assurer d’aucunes infections (néant), radio pulmonaire et pour finir échographie cardiaque. (Un prélèvement bactérien avait été fait 15 jours avant l’entrée au service, un staphylocoque doré était présent dans les parois nasales, immédiatement une antibiothérapie a été mise en place, une crème à mettre dans le nez).

La veille de l’intervention,Julie a rendu visite à sa sœur, je sais qu’elle voulait lui donner quelques conseils…(dans l’oreille)et nous avons vu l’anesthésiste et le chirurgien, qui sera en charge le lendemain, et croyez moi, ça nous a mis un coup au moral… Emma ne devait plus rien manger ni boire après 2 heures du matin, par chance, j’avais une petite réserve de gâteaux et nous avons fait le plein… (Pour une fois que c’était permis !!!!) Le cafard quoi !!!Une très mauvaise nuit s’annonçait…

Le mercredi 29 septembre 2004.

Réveil à 7 h00, j’ai donné une douche désinfectante, de la tête aux pieds à Emma, une petite blouse lui a été administrée, Papa est arrivé à 7.30. Nous avons attendu 1 heure et demi que les brancardiers viennent pour nous emmener au service du chirurgie cardiaque, à l’hôpital d’adulte, (En face de l’hôpital d’enfant).

A 9h00, nous accompagnons Emma jusqu’à l’entrée du bloc, ce fut une séparation déchirante…
On lisait la peur dans ses yeux….ça nous a retourné… et…
Son avenir était à présent entre ses mains …l’anesthésiste nous a conseillé de ne pas venir avant 18 heures, il a bien eu raison d’ailleurs….de toute façon, je ne me voyais pas attendre la journée là-bas…
Je suis redescendue dans ma famille, où Julie m’attendait…heureusement qu’elle était là, ça nous a permis de tenir…car en la voyant …elle nous donnait la force…elle nous aidait beaucoup…je repensais à ce qui c’était passé …avec notre Juju…
Mon mari est retourné à son travail, il a bien fait d’ailleurs !
Quant à moi, mes sœurs aînées, m’ont tenu compagnie…restau et lèche vitrine… heureusement qu’elles étaient là !!!
Mais pas moi, mon esprit était avec Emma, je me retenais de pleurer, je ne cessais de regarder l’heure et dans ma tête je me demandais ce qu’ils pouvaient bien faire… je ne sais pas ce que j’aurais fait sans elles. Ça leur faisait mal de me voir dans cet état

A 18 heures 30, Yann, ma sœur et moi sommes retournés à l’hôpital, la peur au ventre, mais Emma n’était pas encore sortie du bloc. Je leur ai demandé si tout se passait bien.
Ils ont appelé au bloc, et tout se passait bien effectivement. On nous a expliqué, qu’au tout début de l’intervention ils ont rencontré quelques difficultés (des adhérences de la première intervention) et que c’était pour cette raison qu’ils avaient pris tant de retard…dans notre esprit, il est clair que ce temps perdu au départ était du temps de gagner pour la suite…il faut toujours positiver.
On nous a conseillé de revenir à 21 heures…Ma sœur est repartie, Yann et moi ne voulions pas rester seuls, nous sommes donc allés chez des amis…jusque 22heures…

A 22 heures, nous retournons à l’hôpital, mais Emma n’était toujours pas sortie.

A ce moment là, nous étions très inquiets, et on nous a assuré, une fois de plus, que tout se passait bien ; ils la « stabilisaient »…de cette façon, son entrée en réa se passerait dans de bonnes conditions…
Merci à l’infirmière de nuit qui nous a tenu compagnie, en attendant sa sortie du bloc, merci au médecin qui venait régulièrement nous voir pour nous tenir informer de l’évolution…cette nuit là.

Emma est sortie du bloc à 23heures, stabilisée.

Pendant son installation en réa, le chirurgien est venu nous voir, pour discuter, parler de l’intervention, ce qu’il avait vu, les difficultés qu’il avait rencontré.
Il était « scotché » (c’est le terme qu il a employé pour exprimer son étonnement) des similitudes avec Julie, tel que la malposition des veines pulmonaires (qui lui ont également posé beaucoup de soucis).
Et témoigner du courage des familles qui traversent ces épreuves…
Nous avons attendu jusque 1 heure du matin pour la voir … et par chance, le thorax était refermé. Ça nous a fait un bien fou de voir sa petite bouille, quel soulagement !!!!!
Mais, comme ils disent :

« Rien n’est encore gagner, il faut attendre au moins 48 heures ! »

Nous avons appelé toutes les heures …pas de changements.
L’intervention qu’elle venait de subir était difficile avec des suites post-opératoires qui seront certainement longues, du fait de la nouvelle circulation, les médecins nous ont dit d’attendre au moins 6 heures, et c’est ce moment, où nous commençons à « Constater » les effets…de l’intervention…

Le 30 septembre 2004,

Emma a fait plusieurs chutes de tension (5/7) durant ces dernières heures, et cela durera un petit moment…elle a également des pics de température qui grimperont jusqu’à 39°.
Sinon, les examens sont satisfaisants (au niveau cardiaque), mais les gaz du sang sont moyennement bons.
A la visite que je lui ai faite l’après-midi, Emma avait déjà beaucoup d’oedèmes, j’ai commencé à avoir peur, je sentais que quelque chose n’allait pas.

…à la seconde visite, en soirée, dans les couloirs du service, il y avait le chirurgien, le Dr Marçon et le Dr Bosser qui étaient réunis, ils nous ont fait très peur, je me suis demandée ce qui se passait, et ils ont fini par nous avouer, comme ils disent dans leur jargon : « Elle Rame », qu’est-ce que ça pouvait bien vouloir dire ?
Tout simplement qu’elle subissait « un choc opératoire », une insuffisance rénale aigue.
Une chose rassurante, et ses jours n’étaient pas en danger…ça j’en était convaincue !
Nous avons donc concentré toutes nos forces et notre énergie pour Emma

Le 1er Octobre 2004.

Son état est stable, très œdémateux (2 à 3 litres d’eau) car elle urine très peu :les reins n’assurent pas leurs fonctions, car ils sont peu ou mal irrigués, et ceci venant du fait que le ventricule gauche ne soit pas encore très bien développé, il est hypoplasique momentanément. (Pendant 2 ans, il avait la fonction d’un ventricule droit).
C’est pourquoi, une dialyse est mise en place à 16 heures (une machine de plus !).
Toujours endormie, toujours sous assistance respiratoire.

Le samedi 2 octobre 2004.

Les gaz du sang sont bons, grâce à la transfusion et à la dialyse, mais les reins ont encore beaucoup de mal à se remettre en route, il peut s’agir d’une réaction inflammatoire due à la CEC qui a duré 6heures 09. (Circulation extracorporelle), donc toujours très peu d’urines. Mais dans l’ensemble, ils sont très satisfaits de son état cardiaque.

Le dimanche 3 octobre 2004.

D’un point de vue cardiaque, elle est très peu assistée, l’aide respiratoire est diminué chaque jour, le ventricule gauche se développe , les tonicardiaques sont à des doses très faibles, et le pace maker fonctionne à peine.
Mais elle a tout de même de la Température, 37.9° avec la dialyse.
Elle est toujours en insuffisance rénale.
Après la visite de ses grands-parents, en soirée, Emma a commencé à faire pipi.
Et tout s’enchaîne…

Le lundi 4 et mardi 5 octobre 2004.

L’aide respiratoire est diminuée à 30%.
La dialyse est stoppée, car elle urine de plus en plus, et c’est tant mieux !!!
Ils envisagent de la réveiller et de l’extuber le lendemain.
Le mercredi 6 octobre 2004.

J 7

Le matin : Les sédatifs sont stoppés.
Il faut qu’elle soit réveillée complètement, les organes doivent reprendre normalement leurs fonctions avant de pouvoir l’extuber.
L’après-midi : Elle a été extubée à 15 h00, et TOUT c’est très bien passé, c’est un succès. Elle a juste des petites lunettes, par sécurité. Elle a mangé avec maman, un demi yaourts aux fruits.

Le jeudi 7 octobre 2004.

Emma est dans le cirage, il faut qu’elle élimine les sédatifs, (à des doses adultes).
Ils ont arrêté la morphine brutalement, de ce fait elle est très tendue, elle ne dort pas.
Julie est en hospitalisation pour un holter, et ceci pendant 24 heures, elle est en chambre mère-enfant avec son Papa.

Le vendredi 8 octobre 2004.

Emma est sortie de réa à midi, elle a rejoint le service de cardiologie infantile.
Elle est isolée, en post-op, c’est-à-dire, qu’ils la surveillent de près.
A son arrivée, Julie a vu Emma, elles étaient très contentes de se revoir, Julie a été très choquée de voir sa sœur dans cet état là…intimidée et inquiète…c’était l’affaire de quelques jours….
Pendant l’installation d’ Emma, Julie a embrassé sa sœur, puis à quitter l’hôpital avec Papa, qui l’a ramené chez Papy et Mamy.
Les résultats : du Holter ont été très satisfaisants, les extrasystoles ont diminué, nous échappons au traitement, une fois de plus.

Pour être tout à fait franche, il régnait une atmosphère lourde : Julie à l’hôpital, Emma qui sort de réa….l’inquiétude, la joie, toutes ces émotions mélangées…j’ai craqué. (Ce n’est pas grave, depuis le temps que je me retenais).

Quant à moi, je suis restée aux côtés d’ Emma!!!Et puis je ne voulais plus la quitter…mais je n’avais tellement le choix de toute façon, je ne pouvais pas rester avec elle. Il était beaucoup trop tôt .Il fallait attendre que son état général soit satisfaisant : une bonne saturation, plus de température, etc.…

Par mesure d’hygiène, ils lui ont enlevé la sonde urinaire (c’est un nid à microbes), elle a gardé ses petites lunettes, (doses très faibles, par mesure de sécurité) et le pacemaker était toujours prêt, (toujours par mesure de sécurité).Encore cette voie centrale….je ne me souviens plus tellement ce qu’il lui était injecté : de l’héparine, et du glucose, (pour conserver la voie) pour un complément alimentaire.

Du 9 au 18 octobre 2004.

vIls ont trouvé plusieurs bactéries, au total de 3 (le 08/10) :
Øl’eshérichia-coli bacille,
ØHémophilius Influencae
ØEt Protéus Mirabilis.
vElle a donc été mise sous antibiothérapie et isolement le 10 octobre :
ØAmiklin 3 jours
Øet Tiénam 10 jours.
La morphine a été de nouveau mise en route, car elle était très tendue, (elle nous faisait vraiment très peur, elle nous tapait et mordait,).

Le 11 octobre 2004.

Ils ont enlevé
La voie centrale pour la perfusion (et c’est tant mieux),
Le pacemaker, et les lunettes, (la sat varie de 92 à 100%)
D’un point de vue cardiaque, tout va très bien.
Les reins travaillent bien, avec malgré tout l’aide du Lasilix, (3 fois /jour).
La cicatrice est très belle, le pansement est changé tous les 2 jours.
La température fluctue, et la PCR reste élever (30).

Dans l’ensemble ; le rétablissement d’ Emma se fait très lentement, mais dans de bonnes conditions. Elle réapprend le goût des choses simples, (manger, marcher), et se contente de son Papa et de sa Maman (Julie n’ayant pas le droit de lui rendre visite, pour le moment).
Malgré tout ça, elle ne voulait ni boire le lait, ni manger les repas de l’hôpital !!!
On lui acheté ce qu’elle aimait : les yaourts, les pommes, et….le chocolat….miam…miam

Le 16 octobre 2004, c’était leur anniversaire, 2 ans, c’est magnifique…et JE REMERCIE TOUTES LES PERSONNES QUI LEURS ONT ENVOYES DES PETITS MOTS DOUX, MERCI D’Y AVOIR PENSE.
JE LEURS LIS TRES SOUVENT.

Malheureusement, elles n’ont pas pu se voir le jour J, mais Julie lui a rendu visite le lendemain, et c’était une surprise…elles ne se sont vu que derrière les vitres…il y a plein de traces de bisous sur les carreaux.Ca lui a fait beaucoup de bien.

Le 18 octobre 2004 , nous entrons en chambre mère enfant, et croyez moi, elle m’en a fait voir de toutes les couleurs, mais ce n’st pas grave, l’essentiel, c’est qu’elle soit avec nous. Elle mange très bien, sans aucune retenue.

Le 20 octobre 2004, les examens de la veille étaient bons, il reste cette PCR qui est à 15.Elle fait toujours un peu de température, cela ne va pas au-delà de 38°.

L’antibiothérapie aboutit, et la perfusion est retirée. Plus rien, libre, enfin libre

Au niveau médicamenteux, il lui reste : (qu’elle prend difficilement)

·lasilix 0.3ml, 3 fois par jour,
·aspégic 50 mg, 1 fois par jour
·ferrostrane 0.25 ml, 3 fois par jour
·et potassium 0.25, 1 fois par jour.
Tous les jours nous avons la visite des médecins ou du chirurgien.

Et le 26 octobre 2004, nous quittons l’hôpital, avec quelques recommandations,
« Si quelque ne va pas vous revenez !! »Pourquoi ça n’irait pas ?)
J devais prendre la température très régulièrement, et faire des prises de sang tous les 10 jours. En fait la PCR était encore un peu élevée (10).
Le retour à la maison s’est bien passé, il fallait reprendre les bonnes vieilles habitudes.
Julie était contente de revoir sa sœur, mais Emma n’était plus la même.
Très docile, elle redécouvrait la vie, elle était heureuse, gentille, tout l’émerveillée. (Cela n’a duré qu’un temps).
Julie a beaucoup souffert de cette séparation, et faisait beaucoup de caprices pour que l’on s’occupe d’elle, réaction normale. Et moi, j’avais surtout peur, qu’en jouant, Julie blesse Emma, mais je suis vite rendue compte que le seul danger d’ Emma c’était elle-même !
A la dernière prise de sang, la PCR était descendue à 3.Quelle joie, j’étais tellement contente, c’était enfin fini, on pouvait tourner la page !

Le 22 novembre 2004:

Visite auprès du cardiopédiatre à Nancy
Et encore de bonnes nouvelles : elle a pris 1 kilo en moins d’un mois.
L’ECG est bon, (ça fait vraiment très plaisir), l’écho : « je suis perdu ! » (Ce n’est pas beau ça ?), et contrairement à son habitude Emma n’a rien du tout pour une fois, elle a bien coopérer, elle s’est laissée faire sans rien dire (la métamorphose).
On peut rentrer chez nous, sereinement et enfin passé de bonnes fêtes de fin d’année.

Julie et Emma n’ont plus que 200 g d’écart, 11kg300 et 11kg 500.
Elle court, et marche beaucoup plus qu’auparavant, elle est plus endurante, c’est flagrant, ce n’était pas de l’oisiveté C’était bel et bien sa cardiopathie.
Elles vont enfin avoir une vie comme les autres enfants, vivre normalement…

******

Voilà, c’était l’histoire d’ Emma & Julie.
Des petites jumelles hors du commun, qui ont causé beaucoup de soucis à leurs parents, et ce n’est rien à côté de ce qu’elles nous procurent chaque jour, nous avons bien fait d’y croire et de se battre avec elles.

Merci à toutes les personnes qui nous ont soutenu, la liste est longue…
Et encore merci à Christian et Maryvonne de donner autant de vos personnes…d’être aussi généreux…Gaëlle et Adrien ont des parents formidables. Francine Vervick a écrit un poème le soir de l’intervention, je voudrai vous faire profiter de son talent d’écrivain, sur son site.
Et pour finir :

« Tu trouveras le soleil,
Dans le cœur des enfants,
Sans nulle autre joie pareille,
Ni sentiment plus grand. »
(Calogero, -Yalla)

Merci à tous, et je vous souhaite de passer De très belles fêtes de Fin d’Année.

Janvier, Février, Mars et Avril 2005

Tout va bien, Emma & Julie ont passé un hiver sans problème, pas de rhume, pas de gastro, rien.
C’est une nouvelle vie, c’est vraiment très « plaisant ».

Emma a eu une visite le 28 février 2005 :
Elle pèse 12.100 kg pour 89 cm, la saturation est à 97%, la tension artérielle est à 11.
Lors de l’examen echo-cardiaque, une dilatation modérée et d’un dysfonctionnement du ventricule gauche systémique et une minime fuite aortique ont pu être constaté.
Le traitement diurétique est donc poursuivi et augmenté à 0.60 mg 2 fois par jour, ainsi que le sirop de potassium, 1 cuillérée à café 2 fois par jour.

L’examen biologique se révèle satisfaisant dans la mesure ou les sérologies post-transfusionnelles sont négatives, par contre un taux d’urée* et de créatinine * élevées

(*déf 1 : substance cristalline que l’on rencontre dans le sang . L’urée est éliminée par les reins)
(*déf 2 : dérivé de la créatine dont le taux dans le sang augmente en cas d’insuffisance rénale).

Constatant cela le cardiologue m’a donc recommandé de la faire boire beaucoup et de réaliser un second bilan sanguin quinze jours plus tard.
Ce qui a été fait, et nous avons constaté que le bilan était nettement mieux, la créatinine et l’urée ont considérablement diminué, tout est redevenu à la normale.
Il faut malgré tout rester vigilant, et poursuivre cette rigueur qui fait à présent parti de notre quotidien.
Nous avons de nouveau RDV le 30 mai 2005, pour une consultation.


Parlons de notre Julie.

Julie a eu une consultation le lundi 25 avril afin de connaître les résultats du holter des 14 et 15 avril 2005.
Elle mesure 91 cm pour 13 kg, la TA est a 102/65.
Le cardiologue a entrepris une échographie, qui s’est passé dans de bonnes conditions (car Julie a pour a habitude de ne pas se laisse faire et râler, et là à notre grande stupeur…)
Le holter s’est révélé satisfaisant, dans la mesure où l’extrasystolie supraventriculaire a plutôt tendance à régresser, mais on note en revanche des périodes longues et de phénomènes de ralentissement « des pauses » surtout en période nocturne.
Tout ceci ne justifie pas pour l’instant ni de traitement médicamenteux, ni d’éventuelle implantation de pace maker, mais cela reste à envisager à l’avenir.
Un nouvel enregistrement est prévu pour novembre 2005 en externe ainsi qu’une écho pour nous les parents, car beaucoup de questions restent sans réponses….
je vous tiendrai au courant. Rdv dans 6 mois ou avant…

Nous continuons notre combat qui porte ses fruits.
Elles sont très toniques, dynamiques et s’intéressent à tout. Elles ont fait beaucoup de progrès de langage comportemental, mais c’est normal tout ceci, c’est l’âge qui veut ça. Nous avons à présent une vie tout à fait normale et n’avons plus peur de sortir (à cause des maladies) mais restons très vigilant.

Emma & Julie Mai 2005
Emma & Julie Mai 2005


Emma & Julie Juillet 2005
Emma & Julie Juillet 2005


Un des plus beau jour plein d'espoir...l'anniversaire des 3 ans de Julie et Emma

3ans


Septembre, Octobre 2005

Bonjour à tous,
Quelques nouvelles des filles depuis tout ce temps !!!!Ça passe tellement vite.
Je crois surtout que nous voulions un peu oublier la maladie, je repousse, je repousse l’écriture et me voici avec presque « un roman « à réécrire…
Je ne sais par où commencer…
La rentrée scolaire 2005/2006, Emma & Julie ont mis beaucoup de temps à se faire à cette idée, la séparation fut aussi difficile pour elles, que pour moi, des larmes ont coulés…..car je venais de réaliser qu’elles m’échappaient…..je ne serai plus leurs yeux, plus leur conscience…
C’était un passage obligé !!!

Emma et Julie 21 mars 2006
Emma et Julie 21 mars 2006 au carnaval de l'école


Novembre et Décembre 2005

Nous avons eu une consultation cardiologique pour les 2, et un holter pour Julie.
Compte rendu pour Julie : elle pesait 13kg 500 et mesurait 97 cm. La tension artérielle était à 8. Bonne évolution staturo-pondérale, toutefois le holter nous précisait de nombreuses extrasystoles supra ventriculaires, on notait des épisodes de bradycardies nocturnes de plus en plus fréquentes. Un holter et une consultation sont prévues le 18 mai 2006 (le jour de notre anniversaire de mariage !!!)
Compte rendu pour Emma : elle pesait 13kg 600 et mesurait 96.5 cm, la saturation est à 95 % et la tension artérielle à 8.
D’après l’echo, les ventricules ne sont pas dilatés, mais la contractilité du vg est un peu limite, la fraction d’éjection se situe aux environs de 60 %.
Une scintigraphie cardiaque avait été réalisée en septembre 2005, qui s’est révélé très satisfaisante.
C’est pourquoi , le traitement diurétique a été stoppé…..plus de médicaments…..et nous mettons leurs problèmes cardiaques entre parenthèses….jusqu’à la prochaine consultation et un holter en mai 2006, (les 2 en même temps)…et ceci avec leur nouveau cardiologue, le Dr Marçon.

Compte rendu de Yann : Examen cardiaque normal
Compte rendu Maryline : microfuite aortique.
Entre temps, j’ai repris mon activité professionnelle à 80 % …afin de poursuivre l’évolution de leur santé et leur éducation dans « de bonnes conditions », et je ne regrette absolument pas ….


Emma et Julie Mai 2006
Emma et Julie Mai  2006

Voilà pour les dernières nouvelles.
Bon courage à tous les parents et surtout aux enfants, je pense bien à vous
Sincérement.

Emma, Julie , Yann et Maryline
Et merci Christian…..pour heartandcoeur…..
Je reste à votre disposition si vous avez des questions à me poser et une aide aussi précieuse soit elle.
Emma, Julie et Maryline.


Emma, Julie, Yann et Maryline Maryann8854@hotmail.com     Maryann8854@wanadoo.fr


heartandcoeur



- Vous êtes sur la Page 7 -| Page d'entrée | Page 2 | Page 3 | Page 4 | Page 5 | Page 6 | Page 7

Texte de Maryline    Graphisme et mise en page ©DAUMAL Christian©
♥ stories
Mise a jour le 10-12-2016 / Modified On 12-2016
[Histoires vécues - Lived stories]
[Gaëlle] -  [Anthony] -  [Emma & Julie] -  [Nadège] -  [Valentin] -  [Théo] -  [Roxane] -  [Pauline] -  [Tristan] - 
[Gregory] -  [Peter] -  [Quentin] -  [Bob] -  [Léa] -  [Andrew] -  [Magalie] -  [Diego] -  [Clément] -  [Kentin] -  [Dylan]

heartandcoeur Histoires vécues - lived stories
Porte-Clés
Heart and Coeur
Cliquez  sur l'image
Zoom agrandir

>>> J'achete ...
Accroche sac
Heart and Coeur
Cliquez  sur l'image
Zoom agrandir

>>> J'achete ...
Please help us by purchasing our handbag or our Keychain







    SEARCH ENGINE on Heart and Coeur website
    MOTEUR DE RECHERCHE sur tout le site Heart and Coeur

Cardiopathies & Cardiologie - FORUM - Congenital heart defects & Cardiology
Les 10 dernières discussions du forum french version
 English version 10   last discussions in the CHD forum
- Re: Pour ou contre les parents en réa ?
- Re: Pour ou contre les parents en réa ?
- Re: Questionnaire à remplir besoin de votre aide!!!!
- Re: Troubles de l'érection / anti coagulant anti arythmique bentall
- Re: Merci à Martine Maiwen et Jean Yves Vourch
- Re: Opération pour changer une valve, angoisse
- Re: Compatibilité cardiofréquencemètre avec pacemaker ou défibrillateur : le point complet
- Re: Troubles de l'érection / anti coagulant anti arythmique bentall
- Re: Compatibilité cardiofréquencemètre avec pacemaker ou défibrillateur : le point complet
- Re: Vivre l'après opération
- heart pain everyday
- save Pipay Erandio
- Recurrent Pericarditis
- Re: thrombolie pulmonaire
- Re: Information regarding correction of CHD
- Chelate, Chelating Agents
- Re: Information regarding correction of CHD
- Re: NEW FORUM for congenital heart defects
- Information regarding correction of CHD
- Re: NEW FORUM for congenital heart defects

Soutenez nous en achetant notre accroche sac Heart and Coeur
Please help us by purchasing our handbag